Le Luberon, terre authentique du Vaucluse

Le Vaucluse se partage entre collines et plaines et massifs dont le Lubéron qui  est protégé comme Parc naturel régional du Luberon. Le Luberon offre un patrimoine paysager et architectural exceptionnel, terre d’accueil d’un grand nombre d’espèces végétales et d’une faune diversifiée.

Le Colorado de la Provence

Luberon tourisme
Jackie McLelland / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

À Roussillon, petit village du Vaucluse, vous trouvez le plus grand gisement d’ocres du monde. Les différentes teintes que l’ont retrouve actuellement, rouge, jaune et ocre, sont dues à la Goethite, connue depuis la préhistoire et utilisée comme pigment, dans la grotte de Lascaux. C’est au moment de la Révolution qu’on redécouvre ces pigments naturels qui aujourd’hui reviennent en force dans les activités liées à la peinture, la décoration, la poterie ou encore le bâtiment. Le sentier de l’ocre vous permet de découvrir ces paysages magiques du colorado provençal.

Le trésor du Luberon

La terre du Luberon, grâce à l’implantation du chêne vert et du chêne blanc, est favorable  à la truffe. C’est l’un des terroirs français les plus réputés pour la qualité et la quantité de ses champignons dits tuber melanosporum. Ses sols, essentiellement calcaires ont permis l’implantation de nombreux chênes truffiers permettant ainsi la récolte du fameux diamant noir.

Les villages perchés

Le Vaucluse abritent un nombre impressionnant de villages classés parmi les plus beaux de France. Leur particularité d’être perché et d’offrir de fantastiques panoramas est une raison suffisante. Mais ces villages sont aussi un patrimoine historique remarquable, étant souvent des anciennes places fortes du moyen-âge ayant gardé leur unité architecturale. Parmi ces villages, on peut citer pour exemple, Ansouis, Gordes, Roussillon et Ménerbes,  Lourmarin et son château Renaissance, Cucuron typique de l’urbanisme provençal construit en cercles autour du piton rocheux, origine du village. Cette liste est loin d’être exhaustive tellement le Vaucluse regorge de beaux villages.

Les curiosités à voir

Le graffiti de Cucuron- Le baptistère de Cadenet – Le pavé du Luberon (pain )- La forêt de cèdres à Cabrières d’Avignon- Le marché de Velleron ouvert exclusivement aux agriculteurs locaux-
Et n’oublions pas parsemés ça et là dans le paysage, au détour d’un chemin les “bories”, les cabanes en pierres sèches.

Tourisme Luberon
 WaltiGoehner (pixabay.com)

 C’est dans le Vaucluse et le Luberon que bat le coeur de la Provence, terre d’une richesse incomparable entre sites naturels, festivals, villages et monuments. N’hésitez plus venez vous ressourcer dans votre camping.

Coup de coeur sur les villages du Luberon

À 5 kilomètres de Pertuis, le camping “Les chênes verts”, est le départ idéal pour la découverte des villages provençaux entre le Pays d’Aix et le Luberon. Ce territoire, qui a su garder son authenticité, s’étire le long de la Durance, fil rouge qui relie les villages.

Le Puy-Sainte-Réparade : 18 km- 25 mn


Le Puy-Sainte-Réparade, installé au bord de la Durance, n’est qu’à quelques kilomètres d’Aix en Provence.  Plusieurs hameaux composent la commune (St Canadet, La Cride, Les Goirands). Le village est dominé par une colline, l’ancien oppidum de la Quille (la quilho en provençal).

le puy sainte reparade luberon

Aujourd’hui, la Quilho désigne une tour médiévale qui, après avoir subi le séisme de1909 puis la foudre en 1980, a été reconstruite en 1994. Ce site est devenu un lieu privilégié de promenade avec une vue imprenable sur la Durance et sa vallée. Sur la commune également, trônent deux chateaux : Fonscolombe devenu un hôtel 5 étoiles et le domaine d’Arnajon, une bastide du 17e siècle agrémenté de son parc. C’est une propriété privée mais qui se visite après réservation à l’office de tourisme.
 Syndicat d’initiative – Tel : 04 42 50 06 97 

Meyrargues : 18 km – 25 mn


Le village de Meyrargues est environné de collines à l’ouest et du massif du Concors au sud-est. Son château médiéval s’impose au regard, perché sur la butte et à ses pieds, le village. Ses maisons sont serrées dans des ruelles étroites qui épousent les courbes de la colline, rebaptisées des noms d’artistes provençaux, elles ont perdu leur patronyme d’origine,  telle la rue Haute. Grâce à un chemin d’interprétation, vous pouvez découvrir le patrimoine de Meyrargues à partir du centre du village: la chapelle “Mère de Dieu”, la chapelle Saint-Sébastien et l’église saint-André entre autres.

meyrargues vaucluse

 Sur le massif boisé tout autour du village on trouve les derniers vestiges de l’aqueduc romain  qui alimentait la ville d’Aix en eau depuis les sources de la Traçonnade à Jouques. Un sentier  pittoresque (chemin du pas de l’Etroit) permet d’accéder au massif forestier et à un site d’escalade. 
 Accueil tourisme : 04 42 67 40 98 ou Accueil mairie : 04 42 57 50 09

Peyrolles en Provence : 21 km – 26mn


Entre le massif du Luberon et la montagne Sainte-Victoire, la petite cité de Peyrolles en Provence bénéficie du lac du même nom et la Durance, source d’eaux permettant de nombreuses activités de loisirs. En outre, sa forêt est la plus riche du département pour sa faune et sa flore. Son patrimoine singulier est triche de trois édifices religieux remarquables : La chapelle du Saint Sépulcre (XIIe s), Oratoire Notre Dame et la chapelle ND d’Astors. Ancienne résidence du roi René, son château constitue l’ensemble monumental le plus important de Provence. Enfin, la Grotte des Palmiers contient des fossilisations exceptionnelles de troncs de palmiers, vieilles de 6,5 millions d’années.
 Office de Tourisme de Peyrolles en Provence 04 42 57 89 82

La Roque d’Anthéron : 21 km-25mn


La Roque d’Anthéron, village aux multiples facettes est riche d’une histoire singulière. Tout d’abord le quartier vaudois, territoire du valdéisme. C’est une église née dans le Piémont, fondée vers 1170 par Pierre Valdo, un homme riche qui décide de suivre les pas de Jésus.  Après avoir distribué ses biens, il part  sur les routes évangéliser les contrées. Le valdéisme mal toléré par le clergé catholique déclare les vaudois hérétiques en 1215, au quatrième concile de Latran. Après s’être exilé du Piémont, les vaudois colonisent les terres de Provence et en particulier Le Luberon, devenu province de France. Avec le temps, le vaudois est assimilé par la religion protestante. La visite du quartier vaudois rappelle cette histoire.

roque d'anthéron

Le château de Florans, date de 1598. Son architecture est caractéristique de la Renaissance provençale avec des intérieurs richement ornementés. Malheureusement, transformé en une clinique, il ne se visite pas. Par contre son immense parc, agrémenté d’arbres centenaires, est ouvert à votre curiosité. C’est d’ailleurs là que chaque année se déroule l’évènement prestigieux : le festival international de piano.

La Roque d’Antheron abrite  l’abbaye de Silvacane, un bijou de l’art cistercien (XIIe s) et la chapelle romane Sainte Anne de Goiron (XIe s). Mais ce n’est pas tout. Le village propose encore d’autres trésors à découvrir : Le nouveau musée « Géosciences-Provence » proposant aux visiteurs la plongée dans le monde géologique remontant à  300 millions d’années et l’espace Kuna (civilisation amérindienne). Le conservatoire français du cheval Lipizzan, célèbre cheval originaire de Slovénie, utilisé par l’école espagnole de Vienne.

Enfin, sur les bords de la Durance, un sentier botanique vous permet de découvrir la faune et la flore. Office de Tourisme 04 42 50 70 74

Saint-Estève-Janson : 21 km-25 mn

Village traditionnel provençal avec sa place bordée de platane où trône la fontaine, Saint-Estève de Janson, ce petit bourg respire la tranquillité. La chapelle médiévale du XIIe s a été restaurée et mérite le déplacement.

saint esteve janson vaucluse

À 2km à l’ouest du village, on peut apercevoir les ruines du château de Janson qui fut en son temps occupait une place stratégique dans le pays d’Aix. Saint-Estève de Janson est connu des scientifiques pour les fouilles archéologiques dans la grotte d’Escale, mettant à jour de très nombreux vestiges de l’occupation humaine et animale, parmi les plus anciens actuellement sur notre planète.

Un festival celtique y est organisé au mois de mai.

Informations mairie 04 42 61 97 03

Venelles : 23 km – 26mn


Venelles, entre la montagne Saint-Victoire et le Lubéron, offre à ses visiteurs quelques belles surprises avec des anciens bâtis réhabilités :

         – Une ancienne fabrique de calissons devenue “la liquoristerie” classée patrimoine vivant par l’Etat français, perpétue la tradition séculaire des herboristes liquoristes par la fabrication de parfums rares : pastis, liqueurs de Provence et versinthe (absinthe rebaptisée).

         – La coopérative vinicole, ou château des 4 tours, une construction fortifiée très ancienne qui présente une façade remarquable et atypique.

         – La locomobile qui autrefois  servait au dépicage des céréales.

         – le vieux moulin ayant perdu ses ailes

         – Le vieux cimetière avec des stèles en calcaire sculpté.

         –  Un petit patrimoine religieux : chapelles, croix, oratoires onstueront vos balades sur tout le territoire de la commune.

 Quelques beaux monuments comme l’ancienne église romane de Venelles-le-haut, les vestiges du château féodal, la voûte Chabaud ou les ruelles pittoresques du vieux village.
 Office de Tourisme : 04 42 12 32 23

Jouques : 26 km-34 mn


Jouques est une cité de tradition rurale située à la croisée du Var, du Vaucluse et des Alpes de Haute Provence. Perché, comme beaucoup de cités provençales, il faut grimper pour admirer la vue exceptionnelle sur le massif de Concors et des Ubacs. Par les ruelles étroites, vous arrivez à Notre Dame de La Roque, une chapelle datant du XIème s. N’hésitez pas à franchir les portes du musée local où l’exposition originale d’ex-voto, dont le plus ancien date de 1676 vous attend. À proximité, poursuivez votre chemin pour la visite du musée des petits silos médiévaux. En semaine, le moulin à huile d’olive Saint-Vincent, vous ouvre ses portes. C’est également la seule distillerie du lavandin (active en août). Si vous traversez la Durance, par la route D 11, vous arrivez sur le plateau de Bèdes. Ce lieu érigé à la mémoire des résistants fusillés le 11 juin 1944 est agrémenté buis aux formes poétiques taillés et bordé de champs d’amandiers, d’oliviers, et  de vignes.

Office de Tourisme 04 42 63 75 04

Réservez votre location en Vaucluse Luberon
Réservez votre emplacement de camping dans le Luberon